L’éco-anxiété ou solastalgie, le nouveau mal du siècle

by: admin. /   mardi 20 août 2019 08:26
femme balançoire

Connaissez-vous la solastalgie ? C’est peut-être le nouveau mal du siècle, qui se traduit par un sentiment de détresse et de tristesse en voyant son environnement proche se dégrader de manière définitive en raison de bouleversements environnementaux.

L’essor d’une nouvelle forme d’angoisse : l’éco-anxiété ou solastalgie

L’éco-anxiété, c’est plus qu’une peur, c’est un trouble qui tourne à la maladie. Une anxiété incontrôlable. Celle de voir les humains détruire la Terre sous nos yeux.

Nous sommes tous sensibilisés au réchauffement climatique, aux dangers d’une humanité qui court à sa perte en détruisant l’environnement qui la fait vivre. Mais cette sensibilisation, cette prise de conscience environnementale, donne aussi naissance à une nouvelle génération souffrant d’un mal nouveau, la « solastalgie ».

L’angoisse écologique

Entre web, livres et documentaires au climat anxiogène, source de stress, cette anxiété se répand vite. Au point qu’Outre-Atlantique, une nouvelle spécialisation en psychologie fait fureur : l’écopsychologie. Une discipline, apparue dans les années 90, fondée sur l’idée que des troubles réels peuvent naître de l’angoisse procurée par l’action négative des humains sur la planète.

En Californie, où la population vit dans l’attente du « Big One », un tremblement de terre majeur, le niveau moyen d’angoisse de la jeune génération serait 70 % plus élevé que dans les années 50.

Une douleur à réconforter

La solastalgie est en fait un néologisme venant du terme anglais « solace », qui signifie « réconfort » et d’« algie » qui signifie « douleur ». Ce concept a en fait été développé en 2007 par Glenn Albrecht,  philosophe australien de l’environnement,  dans un article Solastalgie : la détresse causée par le changement de l’environnement.

Quelle forme peut prendre l’éco-anxiété ?

« La solastalgie est polymorphe : elle peut prendre de nombreuses formes cliniques (de l’insomnie à l’angoisse, voire à la dépression) et avoir des origines variées selon les sujets qui touchent les individus« , précise Alice Desbiolles, médecin en santé publique spécialisée en santé environnementale dans un interview accordé à Mr Mondialisation, " La solastalgie affecte les individus conscients qu’ « il n y a pas de planète B » [..]. Cette absence d’alternative peut se traduire par une souffrance morale, qui ressemble à s’y méprendre à la nostalgie ou à la mélancolie qu’un individu ressent en quittant le foyer aimé ."

Si aux États-Unis, ce nouveau mal du siècle tourne au phénomène, on semble n’en avoir encore guère conscience en Europe. Cette souffrance morale est encore à la fois peu connue et peu reconnue, notamment des professionnels de santé. Nul chiffre officiel n’existe quant au nombre de personnes atteintes.



lire la suite sur consoglobe.com

0 Commentaire

    Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir.

Laisser un commentaire


* Champs obligatoires. Aucune donnée personnelle ne sera affichée. Les données collectées (adresse email, téléphone) servent uniquement à des fins de réponse. Les images de profil sont récupérées à partir du service Gravatar (www.gravatar.com).
Besoin de parler ? Un numéro ouvert 24h/24 7j/7  Pour appeler : cliquez-ici
Disclaimer: Aucun résultats n'est garanti. Cela dépend des personnes et des conditions.

Avertissement: SOS Dépression est un service d'écoute et d'entraide par téléphone. Nos écoutants ne sont pas des professionnels de santé et ne peuvent en aucun cas se substituer à des psychologues, psychiatres ou tout autre médecin psychothérapeute.

Collectif Tous Unis pour le Bien Être
Ligne SOS Dépression

Notre ligne directe SOS Dépression est ouverte 24h/24 7j/7 (jours fériés y compris).

Liens utiles
Bulletin d'informations
© SOS Dépression 2018, Tous droits réservés. Mention légales Politique de confidentialité         Termes & conditions